Faire construire sa maison individuelle en 5 étapes !

C’est le moment, vous allez devenir propriétaire et faire construire votre maison.

Une chose est sûre, vous n’allez pas vous ennuyer ! Que vous gériez ce projet seul(e) en auto-construction ou que vous soyez accompagné(e) par un professionnel de la construction, il faudra connaitre les étapes indispensables à la réalisation de votre projet.

ESIRIS Pavillons vous accompagne dans cette belle aventure pour que la construction de votre maison réponde à vos attentes en toute sérénité.

1. Choisir votre terrain

 La localisation de votre terrain est essentielle : campagne, ville, à proximité des commerces, facilité de se déplacer, écoles, vie de quartier, tous ces éléments feront partie intégrante de votre cadre de vie et devront vous séduire avant même d’emménager dans votre « chez vous ».

Pensez « plus-value » ! Aujourd’hui, il est rare de rester dans la même maison toute sa vie ! Il faudra donc analyser la valeur du bien, l’implantation du terrain, les futurs projets de la ville (création d’une ligne de Tram, projets de construction aux alentours, etc.) autant de critères qui fixeront le prix à la revente.

terrain esiris
sol esiris

2. Étude préalable du sol

Devenue obligatoire depuis janvier 2020 avec la loi Elan, l’étude du sol sur un terrain est un incontournable dans votre projet de construction. Elle permet d’analyser la nature du sol de votre terrain constructible et d’éviter les mauvaises surprises comme l’affaissement de votre maison !

Cette étude, une fois réalisée, sera confiée au constructeur pour qu’il ait toutes les cartes en main. Il se tournera ainsi vers les meilleures options existantes pour une construction durable et sécurisée.

3. Le financement et l’assurance emprunteur

Pour financer son projet de construction, la solution la plus commune est de contracter un crédit immobilier ! En général, il faudra compter 10 % d’apport personnel et un taux d’endettement de 33 % maximum. N’hésitez pas à comparer les offres, voire même à faire appel à un courtier en crédit immobilier pour obtenir les meilleures conditions de prêt bancaire possibles.

Un point à ne pas négliger : l’assurance emprunteur. Elle vous protègera en cas de décès, d’invalidité voire de perte d’emploi selon les garanties contractées. L’assureur choisi vous remboursera les échéances du prêt, en totalité ou en partie.

Un projet de loi sur l’Accélération et la simplification de l’action publique (Asap), a adopté un amendement permettant aux emprunteurs de résilier leur contrat d’assurance à tout moment même après la première année de souscription.

Une économie pouvant aller jusqu’à 15000 euros sur la durée totale du prêt !

credit immobilier
permis de construire

4. Le permis de construire

Si vous avez choisi de vous faire accompagner par un constructeur, l’ensemble des démarches relatives au permis de construire font partie intégrante de ses missions.

Si vous avez fait le choix de l’auto-construction, vous devrez déposer vous-même le dossier de permis de construire avec l’ensemble des documents nécessaires : plan du terrain, plan de masse, plan en coupe du terrain, de la construction, etc.

Vous n’êtes pas autorisé à commencer le chantier sans votre permis de construire en poche.

En accord avec l’article R 424-15 du code de l’urbanisme, ce précieux document doit être clairement affiché sur le terrain jusqu’à la fin du chantier.

5. La fin de chantier

La réception des travaux à lieu à la fin de la construction. Il faudra contrôler la bonne exécution des travaux, accompagné d’un professionnel, ou seul.

Bon à savoir :

  • Un procès-verbal officialisera la réception.
  • Vous devez ensuite faire parvenir à la mairie de votre ville la DAT (Déclaration d’achèvement des travaux) dans les 8 jours suivants la fin du chantier.
  • Vous recevrez en retour, dans les 3 mois après réception du DAT, un certificat de conformité.
maison d'architecte